Archives par auteur Sylvie De Sousa

Dowdelin

Vendredi 2 novembre
#Futur Kréol#

Turbulente comme un vol sur Air Caraïbes, chaude comme le ti punch décollage de 9 h, la musique de ce trio est originaire des Antilles mais a pour destination le futur tant elle plonge avec délectation les traditions jazz et percussives créoles dans le grand bain de jouvence des musiques électroniques.

Album > Carnaval Odyssey
Facebook Dowdelin

Boucan

Samedi 2 novembre
#Chanson alternative#

Si Jim Jarmush avait tourné un de ses films dans l’Aubrac, et bin c’est sûr que c’est Boucan et non Tom Waits ou John Lurie qui en aurait signé la BO. A base de trompette, contrebasse et banjo, ce trio a un pied dans le Sud profond (mais français), un dans l’Ouest américain et l’autre à Brooklyn ou Berlin, suivant les saisons. Ça fait trois pieds vous nous direz, c’est pas faux mais c’est pas de trop quand on s’est donné pour mission de « déjohnnyser le rock français ».

Album > Deborder
Facebook Boucan

Emilie Zoé

Jeudi 31 octobre 
#Rock désossé#

Après un premier essai non distribué en France, la Vaudoise nous livre avec The Very Start un concentré de pépites pop-folks sombres et vénéneuses, à la beauté revêche. Sur des mélodies limpides parfois zébrées d’une fulgurance noise, le format minimaliste de ses poèmes électriques nous rappelle sans cesse que beauté rime avec simplicité.

Album > The Very Start
Facebook Emilie Zoé

Mohamed Lamouri

Vendredi 1er novembre 
#Raï Love#

Évacuons d’emblée le storytelling, comme disent maisons de disques et communicants de tous poils. Oui, Mohamed Lamouri est bien le chanteur de la ligne 2 du métro parisien. Avec les fines lames du Groupe Mostla comme tapis volant, il s’envole vers la lumière, fait pulser son raï intemporel sur des grooves torrides ou met à vif ses magnifiques ballades empreintes de pop ou de reggae.

Album > Udergroung Raï Love
Facebook Mahamed Lamouri

Malade[s]

Samedi 2 novembre
#Transe électro instrumentale#

Aux confins des déflagrations sonores de la noise ou du post-rock, des délires hallucinés du free jazz, et de la transe chamanique de l’électro se trouve un pays merveilleux dont une clarinettiste et un guitariste sont reine et roi. Pas malades pour un sou, ils règnent sans partage sur une musique aussi cérébrale qu’intuitive, havre de mélopées ancestrales comme de distorsions électriques.


Album > Toute chose visible
Site de Malade

 

Fishbach

Fishbach

Au fil de prestations puissantes et théâtrales, Fishbach a imposé sa cold wave en ombres et lumières, ses textes beaux et vénéneux ainsi que sa voix déroutante. Son album est venu confirmer toutes les promesses entrevues sur scène, en autant de titres où elle déroule ses obsessions, où l’on sent brûler ses incendies intérieurs. Mention très bien.

Album > A ta merci
Genre : chanson synthétique

Juliette-Armanet

Juliette Armanet

Elle réhabilite le piano voix avec charme et légèreté ! Elle cite les plus glorieuses heures de la variété chic à la française (Sheller, Berger & co) tout en affirmant sa singularité de jeune femme du 21ème siècle, et délivre de magnifiques chansons à l’écriture ciselée. Question chic, on est définitivement plus Juliette que Giorgio…

Album > Petite amie
Genre : Chanteuse céleste

The-Pirouettes

The Pirouettes

Faire une pirouette c’est l’art de faire un tour complet en l’air et de retomber sur ses pieds, c’est un beau défi à l’apesanteur, c’est joli et en même temps ça peut donner mal au cœur. Et bien c’est ce que font Léo et Vickie, avec leur pop autotunée, sage et barge, polie et doucement cintrée tout à la fois. Ils kiffent autant Booba que Michel Berger et ça c’est une belle pirouette. Cacahuète…

Album > Carrément Carrément
Genre : Pop faussement naïve

Lysistrata

Lysistrata

Point de grève du sexe ici (cf. Aristophane), on assiste plutôt à la joyeuse copulation de musiques instrumentales habituellement cantonnées aux sous-sols humides de salles de concerts underground : noise, post-hardcore, math et post- rock. Preuve de leur volonté de décloisonnement, ils se permettent même quelques titres chantés. Un vrai Lysistratagème !

Album > The Thread
Genre : Rock lettré

Last-Train

Last Train

Se rencontrer au collège, croire que le rock peut changer la vie, enfiler des perfectos, écrire des titres puissants et psychés, répéter dans un garage, écumer tous les rades de France, les dégommer avec des lives survoltés, faire les premières parties de Muse ou de Johnny, sortir un premier album salué par la critique, le train-train quoi…

Album > Weathering
Genre : Rock millésimé